JEAN-MARC BARR

Mise en scène : GORAN SUSLJIK

LA SONATE A KREUTZER

D’APRÈS Léon Tolstoï

Création Comédie de Picardie

ACCOMPAGNÉ PAR PRIMA DONNA

 

 

À la fois représentation théâtrale et concert classique, la pièce unit la musique de Beethoven et la nouvelle de Léon Tolstoï. Avec Jean-Marc Barr dans le rôle du mari déchiré. 

Rares sont les œuvres qui, comme cette nouvelle de Tolstoï, suscitèrent autant de débats passionnés sur les questions du mariage, de la sexualité et du rôle dévolu aux femmes ! L’écrivain tourmenté et profondément déchiré ajouta même une postface dans laquelle il clarifie sa position radicale, condamne l’amour charnel et prône un idéal chrétien de pureté et d’abstinence.

Dans cette nouvelle, un narrateur recueille la confession de Pozdnyshev, qui révèle avoir tué son épouse par jalousie et développe aussi son analyse sur cette issue tragique. La complicité unissant l’épouse et son professeur de musique, qui interprètent ensemble La sonate à Kreutzer de Beethoven, le rendit fou de rage. Au-delà du drame apparaissent les contradictions et la profonde hypocrisie d’une société volontiers décadente.

La pièce entrelace merveilleusement théâtre et musique, célèbre l’art à travers deux maîtres illustres – Tolstoï et Beethoven -, et invite à considérer avec sincérité cette question de l’amour conjugal, qui demeure socialement et intimement un enjeu majeur !

Créée à Belgrade avec succès, cette pièce rassemble une équipe artistique qui se connaît de longue date : Jean-Marc Barr et deux excellentes comédiennes et musiciennes, Irina Decermić et Sonja Kalajić.

  • LA SONATE À KREUTZER

    GORAN SUSLJIK Du 17 Octobre 2017 au 20 Octobre 2017 à 20h30 Chateau de La Roche-Guyon, Comédie de Picardie

  • LA SONATE À KREUTZER

    GORAN SUSLJIK • Le vendredi 21 septembre à 20h • Théâtre Jacques Coeur à Lattes

  • LA SONATE À KREUTZER

    GORAN SUSLJIK • Du mardi 25 septembre au dimanche 7 octobre 2018 • (le mardi à 21h00, du mercredi au samedi à 19h00 et le dimanche à 17h00) • Studio Hebertot Paris.    

LA SONATE A KREUTZER

Mise en scène :
Goran Susljik
D’après la nouvelle de :
Léon Tolstoï
Adaptation dramaturgique :
Irina Decermic

Durée : 1h10

Distribution :
Jean-Marc Barr 
Sonia Kalajic
Irina Decermic

Musique interprétée par :
Irina Dečermić piano
Tijana Milošević violon

EXTRAITS DE PRESSE

A la fois représentation théâtrale et concert classique, la création unit et confronte la nouvelle de Léon Tolstoï et la partition de Beethoven. Avec Jean-Marc Barr dans le rôle du mari déchiré.

Rares sont les œuvres qui, comme cette nouvelle de Tolstoï, suscitèrent autant de débats passionnés sur les questions du mariage, de la sexualité et du rôle dévolu aux femmes ! Dans cette nouvelle, un narrateur recueille la confession de Pozdnyshev, qui révèle avoir tué son épouse par jalousie et développe aussi son analyse sur cette issue tragique. La complicité unissant le violoniste Troukhatchevski et son épouse, qui interprètent ensemble La Sonate à Kreutzer de Beethoven, le rendit fou de rage. Au-delà du drame apparaissent les contradictions et la profonde hypocrisie d’une société volontiers décadente. L’écrivain tourmenté et profondément déchiré ajouta une postface dans laquelle il clarifie sa position radicale, condamne l’amour charnel et prône un idéal chrétien de pureté et d’abstinence. Sofia, l’épouse de l’écrivain, fascinée et horrifiée par le texte, rédigea ensuite sa réponse féminine à travers son Journal.

Entrelacer théâtre et musique

Créée à Belgrade avec succès, cette pièce rassemble une équipe artistique qui se connaît de longue date. « Juxtaposer ces points de vue permet la théâtralisation de l’incapacité de vraies relations hommes/femmes dans un monde dominé par les hommes », confie le comédien Jean-Marc Barr, interprète de Pozdnyshev. Sofia Tolstoï et Troukhatchevski sont interprétés par deux excellentes comédiennes et musiciennes : Irina Decermić et Sonja Kalajić. La pièce célèbre l’art à travers deux maîtres illustres – Tolstoï et Beethoven -, et invite à considérer avec sincérité cette question de l’amour conjugal, qui demeure socialement et intimement un enjeu majeur !

Agnès Santi, La Terrasse

MENTIONS DE PRODUCTION

Co-production :

Prima Donna

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER
CONTACTS

HÉLÈNE ICART

+33(0)1 53 21 08 87

+33(0)6 23 54 53 42

helene.icart@prima-donna.fr