SERGE MAGGIANI

NOUS N’IRONS PAS

CE SOIR AU PARADIS

Serge Maggiani raconte l’Enfer de Dante

ACCOMPAGNEMENT PRIMA DONNA

FICHE ARTISTE

Passages choisis de « La Divine comédie » de Dante, premier poète italien à avoir préféré écrire dans sa langue plutôt qu’en latin. Le comédien emmène le public dans un voyage de mots, va et vient, passe de temps en temps au français, parle de Dante, de ses parcours, de ses mystères, de celui qui a franchi les frontières de l’impossible, les portes de l’enfer et celles du paradis.

Dante est un aventurier. Il a traversé le pays le plus dangereux, le plus effrayant qui soit ; il a traversé la mort. Il a respiré la puanteur des enfers, il s’est évanoui de peur de nombreuses fois, il a volé sur le dos de monstres, il a traversé des parois de flammes et des étangs de glace. Il a pleuré aussi. Il a vécu, en les racontant, les angoisses de tous les damnés. Il a aimé à la hauteur du divin, cette Béatrice qu’il a connue enfant et qui est morte. Il la retrouvera, loin très loin, au paradis. Elle sera le dernier guide de ce voyage qui le mènera là où » l’amour fait bouger le soleil et les autres étoiles. »

Dante est un inventeur...de langue. Il a quitté le Latin pour raconter son voyage et on l’a pris pour un fou d’écrire un poème sacré dans la langue vulgaire. Alors il a inventé l’italien et ce faisant il a inventé l’Italie.

Dante est un messager. Il est revenu et il a raconté. Au théâtre, le messager est celui qui a vu et qui raconte. Quand le messager arrive sur la scène, le décor ne change pas, la lumière ne change pas, rien ne se transforme. Il vient, il parle et sa parole devient tout à la fois décor, lumière, personnages. Tous ses mots font théâtre.

NOUS N’IRONS PAS CE SOIR

AU PARADIS

Serge Maggiani raconte l’Enfer de Dante

1h

Commentaires : Serge Maggiani

Collaboration : Valérie Dréville

La Divine Comédie de Dante Alighieri, L’Enfer, Chants I et V

Avec Serge Maggiani

MENTIONS DE PRODUCTION

Co-Production

L’apostrophe Scène Nationale de Cergy Pontoise et du Val d’Oise,

Théâtre de la Ville – Paris,

Théâtre de Vienne,

Prima donna

EXTRAITS DE PRESSE

« Tel Virgile qui sert de guide à Dante dans les cercles infernaux, Serge Maggiani est notre passeur, notre éclaireur même. {…} écouter cet orateur merveilleux est tout simplement passionnant. »

PARISCOPE – Marie Plantin

 

« Raconter la Divine Comédie, Serge Maggiani en a eu l’idée au Festival d’Avignon de 2008, inspiré par Romeo Castellucci. Depuis il travaille ce texte seul en scène en collaboration avec Valérie Dreville, mélange savoureux de lecture, commentaires et digressions sur le premier livre, L’Enfer ».

FIGAROSCOPE avec EVENE – Claire Perez

« Et le spectateur regarde l’acteur attentionné, plein de fougue. Et de cette parole, de ces gestes généreux et retenus, naît un art de la conversation et de l’écoute. Délicieux. »

LA REVUE DU SPECTACLE – Jean Grapin

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER
CONTACTS

Hélène ICART

+33 (0)1 53 21 08 87

+33 (0)6 23 54 53 42

helene.icart@prima-donna.fr