JEANNE LAZAR

VIE DE VOYOU

Librement inspiré de la vie de Rédoine Faïd

 

ACCOMPAGNÉE PAR LA GESTION DES SPECTACLES

 

FICHE ARTISTE

RÉDOINE FAÏD

Rédoine Faïd est né à Creil en 1972. C’est un braqueur spécialisé dans le braquage de fourgons.

Il commet ses premiers braquages dans les années 1990. Ce sont surtout des braquages de banques et de société informatiques.

En 1997, il attaque un fourgon blindé pour la première fois à Villepinte. Il est blessé à l’épaule et part en cavale mais il est arrêté en 1998 et passe 10 ans en prison. À sa libération, il écrit un livre qui raconte son histoire et devient un modèle de repentit. Il affirme à la télévision qu’il regrette, qu’il a changé et que le banditisme est derrière lui. Pourtant, on l’accuse très peu de temps après d’avoir participé à un braquage qui a coûté la vie à une policière. Il est arrêté en 2011 mais s’évade le 13 avril 2013 de la maison d’arrêt de Lille-Sequedin à l’aide d’explosifs en prenant 4 otages. Il est retrouvé 3 mois plus tard dans un hôtel de Pontault-Combault. Il retourne en prison dont il s’évade de nouveau le 1er juillet 2018 en hélicoptère grâce à des complices qui ont pris le pilote en otage. Durant sa cavale qui dure 3 mois, il se déplace sous une burqa pour ne pas être repéré. Il est finalement retrouvé dans un appartement à Creil, sa ville natale. Depuis, il est placé à l’isolement dans la prison de Vendin-le-Vieil. il est condamné à 53 ans de prison.

GANGSTA’S PARADISE

Cette pièce est une libre adaptation de la vie de Rédoine Faïd où se croisent ses alliés et ses adversaires. Il y a Rédoine Faïd, son frère, son avocate, le policier et la juge.

Ce n’est pas un compte rendu judiciaire, il s’agit ici de donner aux situations et aux personnages une dimension héroïque, du policier au frère de Rédoine Faïd. C’est une cavale fantasmée où tous les protagonistes sont des héros. Il n’y a pas vraiment de méchants. Nous chercherons en quoi chacun des personnages peut être un héros épris de liberté.

Ainsi l’avocate de Faïd a l’air au moins aussi dangereuse et trouble que lui. Le policier, dans cette histoire joue un rôle nécessaire. C’est le partenaire de jeu indispensable du braqueur qui lui donne de l’adrénaline en le traquant. C’est une actrice qui joue Rédoine Faïd. Il ne s’agit pas de représenter pas la réalité fidèlement mais plutôt de chercher à la représenter de manière excitante, fascinante.

ACTEUR-BRAQUEUR

Le surnom de Rédoine Faïd dans le monde du grand banditisme est « l’Écrivain ». Raconter ses exploits est tout aussi important que de les commettre. En sortant de prison, Il a écrit un récit sur son parcours et veut devenir scénariste pour le cinéma. Il écume les plateaux de télévision pour se raconter et affirmer qu’il ne recommencera pas. Lors de ses procès, sa défense est très volubile et puissante. Il a d’excellents avocats. Les journalistes racontent sa cavale et ses évasions comme un film d’action. Il veut être une star.

La pièce est constituée de matériaux très différents : comptes rendus de séance, articles de journaux, récit de gangster, interviews. C’est la parole, le récit des aventures qui permet à chaque fois aux personnages de sortir d’une situation, de reconquérir une liberté.

Nous mettrons en regard les interrogatoires, les interviews et les plaidories. Ce sont trop moments cruciaux où la parole n’est pas intime. C’est une parole publique, étalée même. Il s’agit de se raconter et de dire la vérité pour plaire, pour se sauver ou pour s’échapper.

BACH

Sur scène il y aura un orgue dont les tuyaux s’étaleront sur la scène. Des extraits de prélude et de fugue de Bach accompagneront la pièce. L’orgue sera la scénographie et l’espace sonore. Les préludes de Bach sont répétitifs et implacables. L’orgue a cette capacité de puissance unique qui se suffit à elle même. Je voudrais que nous puissions assister à la fois à des moments exceptionnels d’oralité et d’action (une grande plaidoirie) et à des scènes apparemment plus courantes ( un match de foot entre le frère de Rédoine Faïd et un policier par exemple.) L’orgue permet de faire le lien entre ses moments, et place la tension au zénith.

VIE DE VOYOU

librement inspiré de la vie de Rédoine Faïd

CRÉATION 2021/2022

Adaptation et mise en scène
Jeanne Lazar

Avec :
Halory Goerger,
Marie Levy,
Élizabeth Mazev,
Barthélémy Meridjen
et Morgane Vallée.

Musicien : en cours

MENTION DE PRODUCTION

Administration, Production et Diffusion :

Jessica Régnier, Les 2 Bureaux

LIENS ET TELECHARGEMENTS
AUTRES SPECTACLES
CONTACTS

JESSICA RÉGNIER

+33 (0) 6 67 76 07 25

j.regnier@lagds.fr

 

Administration et production :

Marie Lucet marie@theatreacru.org

Sandrine Guillot sandrine@theatreacru.org

02 47 44 02 45

06 71 41 72 19