LAZARE

auteur et metteur en scène

Accompagné par La Gestion des Spectacles

 

PORTFOLIO

 

REVUE DE PRESSE

Il suit une formation d’acteur au Théâtre du Fil (théâtre école partenaire de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse fondé par Jacques Miquel) de 1995 à 1996. Il franchit un jour les portes du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis. Depuis, il n’a plus quitté les salles et les plateaux, écrivant ses premières pièces et multipliant les rencontres avec des metteurs en scène tels François Tanguy, Claude Régy ou Stanislas Nordey, qui l’invite à rejoindre l’École du Théâtre National de Bretagne. Auteur dès son adolescence, improvisateur dans les lieux publics, il devient acteur et metteur en scène avant de fonder, en 2006, sa compagnie, Vita Nova, dont le nom est une référence à Dante.

Autour de Lazare se constitue un noyau dur de fidèles collaborateurs et de lieux refuges – comme la Fonderie au Mans, le Studio-Théâtre de Vitry-sur-Seine et l’Échangeur à Bagnolet – qui vont l’accompagner dans une aventure théâtrale, une trilogie qui s’ouvre avec Passé – je ne sais où, qui revient (2009) sur les massacres de Sétif et Guelma en Algérie en 1945 (Bourse de création du Centre National du Livre en juin 2007 et encouragement du Centre National du Théâtre en décembre), suivi en 2011 de Au pied du mur sans porte, sur la crise des banlieues (au palmarès des cinq finalistes du Grand Prix de l’œuvre dramatique décerné par le Centre National du Théâtre en décembre 2011). La création de la pièce a reçu le soutien de Beaumarchais–SACD en décembre 2010. Deux titres empruntés à Pessoa, avant de se conclure, temporairement avec Rabah Robert, touche ailleurs que là où tu es né (2012) sur la guerre d’Algérie (Bourse de création du Centre National du Livre en 2011, aide à l’écriture Beaumarchais en 2012, aide à la création SACD en 2012). Trilogie dont l’écriture ne fait pas le choix d’un genre littéraire, d’un mode d’expression, mais se transforme à travers le foisonnement des formes et invoque aussi bien des auteurs de théâtre comme W. Shakespeare, H. Müller ou A.Tchekhov qu’un poète et dramaturge comme A. Pouchkine.

En 2014, Lazare s’écarte de cette grande fresque épique pour écrire Petits contes d’amour et d’obscurité créé au festival Mettre en scène à Rennes.

Il est, depuis septembre 2015, artiste associé au Théâtre National de Strasbourg, et en 2016, il devient également artiste associé au T2G – Théâtre de Gennevilliers. Il commence une nouvelle trilogie théâtrale musicale et cinématographique : Sombre rivière (2017) cabaret mené tambour battant pour conjurer les idéologies mortifères après les attentats de Paris, suivi de Je m’appelle Ismaël (2019) pièce d’anticipation et manifeste de résistance de l’image poétique. En 2022, Cœur instamment dénudé sera le troisième volet de cette trilogie.

En 2017, Il est l’invité avec la chorégraphe Jann Gallois d’un Sujet à vif au Festival d’Avignon avec L’éclosion des gorilles au cœur d’artichaut.

Lazare est aussi acteur et improvisateur : il fait de nombreuses improvisations accompagné de musiciens, au Festival La Voix est libre, au Théâtre des Bouffes du Nord, de 2005 à 2009, entre autres, avec Balaké Sissoko, Jean-François Pauvros, Benjamin Colin. Résident à la Fondation Royaumont en 2008, il participe à la tournée franco-malienne de “Du griot au slameur”, de mai à décembre 2008. Il joue sous la direction du chorégraphe Josef Nadj dans Sherry Brandy (2011), et des metteurs en scène Stanislas Nordey, Pascal Kisrch, Claude Merlin, Ivan Stanev…

Pédagogue, Lazare encadre de nombreux ateliers pour amateurs et professionnels, en partenariat avec le T2G/Gennevilliers de 2012 à 2014, à l’Ecole du Théâtre National de Strasbourg et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD). Il accompagne également des ateliers d’écriture et de jeu en milieux scolaires et universitaires, tels qu’une MasterClass à l’école du TNB, un atelier pour la classe préparatoire “Égalité des chances” à l’Ecole de la Comédie de St Etienne.
Au TNS, il encadre en 2015/2016 “Troupe Avenir “, un atelier d’improvisation théâtrale et musicale composé de jeunes entre 16 et 25 ans. Assisté de chefs opérateurs, il mène des ateliers de jeu autour d’une approche cinématographique de ses textes (CDN de Caen, Collectif La Réplique à Marseille, MC93 à Bobigny, TNS).

Publications
Passé – je ne sais où, qui revient Ed. Voix Navigables, 2006
Rabah Robert – touche ailleurs que là où tu es né Ed. Les Solitaires Intempestifs, 2011
Au pied du mur sans porte Ed. Voix Navigables, 2010 – Réédition Les Solitaires intempestifs, 2013
Petits contes d’amour et d’obscurité Ed. Les Solitaires Intempestifs, 2015
Matériaux pour Sombre rivière (livre et cd) Ed. Les Solitaires Intempestifs, 2018

CONTACTS

OLIVIA BUSSY • +33 (0)6 71 72 77 71 • o.bussy@lagds.fr

2022
01 / 01 / 2022

COEUR INSTAMMENT DÉNUDÉ

LAZARE – VITA NOVA • Création Janvier 2022 • au TNS

2020
17 / 09 / 2020

LAZARE STATION

Lazare • Du 17 au 20 septembre 2020 (du jeudi au samedi à 20h, le dimanche à 18h) • Au Lavoir Moderne Parisien (Paris 18)

22 / 08 / 2020

EROS EN CONFINEMENT

Lazare • Du 22 au 30 août 2020 à 18h (relâche le 24) • Sur le parvis de l’Espace Cardin – Théâtre de la Ville

21 / 03 / 2020

PASSÉ – JE NE SAIS OÙ, QUI REVIENT

Lazare • Lecture à la MC93 dans le cadre du Festival Zoom (Théâtre Ouvert hors-les-murs) • Samedi 21 mars à 20h30.

2019
12 / 12 / 2019

JE M’APPELLE ISMAËL

LAZARE • LE 12 décembre 2019 à 20h30 • Le Préau – Vire